• votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire
  •  

     Jérôme Ravenet 

                                                 XING YI QUAN

         Le xing yi quan ( Poing de la forme et de l’intention ) est un  art martial interne d’inspiration Taoïste qui se caractérise par des mouvements explosifs à travers des déplacements linéaires ou en zigzags .

         La paternité du style est attribué au général Yue Fei, général très connu dans l’histoire de Chine ayant vécu sous la dynastie Song.

          Le style comprends différentes parties, dont la première est appelée wuxing ( 5 formes ), la seconde est la combinaison des 5 formes, puis vient le travail des 12 animaux, et enfin la pratique des 12 animaux enchainés, puis des armes.

          Les Wuxing ou Wu Quan (5 poings )

     

       Pi Quan  (poing métal )

       Ben Quan ( poing du bois )

       Zhuan Quan ( poing de l’eau )

       Pao Quan ( poing du feu )

       Heng Quan ( poing de la terre )

     

        Les 12 Animaux

     

       Long Xing  (Dragon )

       Hu Xing ( Tigre )

       Hou Xing ( Singe )

       Ma Xing ( cheval )

       Tuo Xing (Lézard )

       Ji Xing ( Coq )

       Yao Xing ( Faucon )

       Yan Xing (  Hirondelle )

       She Xing ( Serpent )

       Tai Xing ( l’oiseau Tai )

       Ying Xing ( l’Aigle )

       Xiong Xing ( l’Ourse )

      

       Les 12 formes combinées

       Zha Shi Chui

     

                                             Jérôme Ravenet

     

       Jérôme pratique les Arts Martiaux depuis son enfance, il est autodidacte en  Chinois , il s’inscrit en thèse sous la direction de François Jullien dès 1996  et soutiendra sa thèse sur la question de l’esprit dans les traités fondamentaux du TaiJi Quan, à Paris VII le 17 décembre 2001 ( avec mention très bien ).

     

       Il entame des études de Médecine traditionnelle chinoise, et obtient son diplôme final en  Août 2004 auprès de l’Université d’Etat de Médecine de Shanghaï, puis il enseigne à l’institut  Shen Ming ( IMTC France ).

      

     

     

     

    Liu Jing Ru

      

     

     

      

       

     

     


    votre commentaire
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                       Le Ba Gua Zhang ( la boxe des huit trigrammes )

     

        Le Bagua Zhang est un style interne ( nei jia ) de boxe chinoise, au même titre que le tai ji quan, le xing yi, et le mei hua zhuang, c’est un style ou l’on favorise le mouvement circulaire du corps et les torsions .

         D’une origine très ancienne la marche en cercle du Ba Gua Zhang( Bu Gang )  est le principal moteur du style, elle permet un apaisement de l’esprit, d’aligner les trois niveaux du corps, et d’être explosif dans les attaques et esquives .

          Dong Hai Chuan le fondateur du style  ( 1797- 1882 ) aurait appris cette marche d’un moine Taoiste du nom de Huang Kuan, il fusionna la marche en cercle avec les arts martiaux, puis par la suite avec la théorie des huit trigrammes tirée du Yi Jing ( livre des changements ). Il appela la première version de son art Zhuan Zhang ( la paume qui tourne ) .

         Ce style à l’origine était seulement enseigné à des artistes martiaux expérimentés, il reposait sur trois enchainements. La stratégie du Ba Gua Zhang se trouve être dans l’esquive et la contre-attaque, enchainant des ripostes qui doivent se succéder continuellement de manière à désorienter l’adversaire . les changements d’attitudes et de directions imprévisibles doivent faire en sorte que le pratiquant soit insaisissable.

     

                          Le syle Cheng de ( Cheng Ting Hua )

     

         Des deux styles de Ba Gua Zhang ( Yin Fu, et Cheng Ting ), Cheng Ting Hua fut le fondateur du deuxième grand courant, il vient du comté de Shen, jeune il pratquait la lutte chinoise et le kung fu Shaolin, ce n’est qu’à 28 ans qu’il commença à pratiquer le Ba Gua sous l’enseignement de Tong Hai-Chuan, et il deviendra un des élèves les plus renommés.

         A L’origine il n’y avait que trois enchainements dans le style de sheng Ting Hua ( Dan Huan Zhang, Shuan huan Zhang, Shun Zhang ) sous l’appellation Lao San Zhang ( trois anciennes formes ) .

         Cheng Ting Hua mourut de façon tragique en 1900 abattu par des soldats allemands durant la révolte des Boxers.

     

        Maitre  Liu Jing Ru représente la 5è génération du style Cheng.

     

     

        Travail de base des pas glissés, et des 8 paumes mères .

     

      Liu Jing Ru

       Le grand maître Liu Jing Ru 8 ème duan de la fédération chinoise de Wushu , il est un héritier de la lignée Cheng Ting Hua (1848- 1900), Liu Feng Chun, Luo Xing Wu .

     

     

     

     

          Enchainement des huit vieilles paumes

     

     

     

        Enchainement continue des paumes.

     

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires